La Cour de Nana

Saveurs damascènes pour papilles curieuses et engagées

Le projet

La Cour de Nana, c'est le premier café-restaurant de cuisine syrienne à Bordeaux. 

L'idée est née de l'envie de vous faire découvrir la Syrie autrement. On vous garantie une cuisine maison, authentique, préparée avec beaucoup d'amour. Mais surtout, on vous promet un espace chaleureux et cosy dans lequel vous pourrez vivre une expérience, au-delà du culinaire. Passez donc les portes de La Cour de Nana et plongez dans un univers folklorique et coloré autour de la Syrie.

Notre petit plus ? Mêler gourmandise et engagement 

L’intégralité des plats sont concoctés par des femmes syriennes au statut de réfugié. Dans une démarche féministe et inclusive, nous souhaitons contribuer à l’intégration et l’autonomie de ces femmes fortes et déterminées. Et parce qu’il est temps de changer le regard porté sur la Syrie et ses réfugiés, nous souhaitons déconstruire les clichés et vous faire découvrir la richesse culturelle de ce pays.

 

Le petit déjeuner tradionnel en Syrie - à découvrir à La Cour de Nana

 

Ateliers de cuisine, café-débat, soirées musicales 

La cour de Nana, c’est également un espace d’échange et de discussion où se déroulent régulièrement des évènements et débats pour créer du lien social et favoriser l’émulation culturelle et intellectuelle. Après une bonne assiette de houmous, rien de tel que du ‘Food for thought’ pour nourrir votre esprit.  

 

Un plateau de mezzés à déguster à La Cour de Nana

 

Nana...

Dans certaines régions de la Syrie, c’est ainsi qu’on surnomme nos grands-mères. Notre édifice rend hommage à la ‘Nana’ (mamie) de la fondatrice, un modèle de bravoure et de résilience.

La cour, avec ses branches de jasmin et sa fontaine centrale, est le symbole emblématique de la traditionnelle maison syrienne.

 

Les maisons traditionnelles en Syrie

 

 

Le porteur de projet

profil lacourdenana2

Dima, française d'origine syrienne et diplômée d'un master en communication 

J'ai toujours beaucoup aimé la communication et j'imaginais plutôt faire carrière dans l'évènementiel. Mais lors d'un voyage humanitaire, c'est le déclic. Ce que je veux, c'est promouvoir des structures qui oeuvrent pour un monde meilleur et apporter ma contribution, aussi modeste soit-elle. 

La cuisine, le moyen parfait pour créer du lien

Derrière la cuisine, il y a des valeurs qui me sont chères : le partage de son identité, la générosité, la découverte de l'autre. Alors après plusieurs expériences associatives, je décide de créer La Cour de Nana, en associant deux choses que j'adore : la nourriture et l'humain. 

Mes soutiens les plus fidèles 

J'ai la chance d'être entourée de beaucoup de personnes formidables et bienveillantes, mais je tiens à remercier les deux personnes qui m'accompagnent depuis le début : Ranim, chef de projet dont la créativité ne faiblit jamais et Yousra, l'experte-comptable qui a presque réussi à me réconcilier avec les chiffres. 

À quoi servira votre financement ?

Aujourd'hui... 

Avec l'aide de l'association France Active, qui accompagne les entrepreneurs engagés, nous avons obtenu le prêt bancaire nécessaire à : 

  1. L'achat du fonds de commerce, en plein coeur de Bordeaux
  2. L'acquisition du matériel de cuisine, nécessaire à la réalisation de nos recettes
  3. Une grosse partie des travaux : peinture, installation de la hotte professionnelle, réalisation de la cuisine. 

Demain, avec vous... 

Nous avons besoin de votre collaboration pour apporter la dernière pierre à l'édifice. À savoir : 

  1. Construction de la fontaine, élément décoratif hautement symbolique de La Cour de Nana (1 700€) 
  2. Achat de la vaisselle traditionnelle et de la décoration. Le tout, créé par des artisans syriens et importé directement de Damas (2 300€)
  3. Finalisation des travaux : installation des carreaux de ciment d'inspiration damascène (3 360€) 
  4. Frais de la plateforme de crowdfunding (640€)